logo artisan

RĂ©paration de Toiture Le Plessis-Bouchard (95130)

Vous avez repĂ©rĂ© une fuite qui vient de votre toit ? Vos tuiles sont cassĂ©es et vous cherchez une entreprise de rĂ©paration de toiture Ă  Le Plessis-Bouchard ? Richard Couverture s’occupe de tout type de toiture et vous apporte des solutions adaptĂ©es Ă  vos problĂšmes de toiture, quel que soit le matĂ©riau dans lequel il a Ă©tĂ© conçu Ă  Le Plessis-Bouchard dans le Val-d’Oise.

Nous contacter

artisan qualifie et experimente 95

Artisan
Qualifié

garantie decennal 95

Garantie DĂ©cennale

devis gratuit couvreur val doise

Devis
Gratuit

tarifs competitifs val doise

Tarifs Compétitifs

avis clients bon satisfaction 95 val doise

Satisfaction Clients ✓

L’Entretien de votre revĂȘtement de toiture est notre prioritĂ© Ă  Le Plessis-Bouchard, 95130

Vous vous ĂȘtes rendu compte que votre couverture nĂ©cessite une rĂ©paration Ă  Le Plessis-Bouchard ? Vous ne savez pas comment rĂ©parer cela ? Vous prĂ©voyez des services de couverture ? Pas de panique, nous sommes le couvreur Ă  Le Plessis-Bouchard qui vous convient !

toiture endommagée réparé Le Plessis-Bouchard

Nous remettons en Ă©tat tout type de couverture Ă  Le Plessis-Bouchard

Avant d’accomplir une rĂ©fection de toit, notre expert en couverture doit dĂ©buter par identifier l’origine du problĂšme, celle-ci pouvant ĂȘtre trop variĂ©e. L’expert en couverture va donc rĂ©aliser un examen visuel de votre revĂȘtement par l’intĂ©rieur afin d’identifier les coins oĂč il manque des ardoises ou tuiles. AprĂšs, il montera sur votre toit pour rĂ©aliser un contrĂŽle plus dĂ©taillĂ© de cette couverture. A partir de ce contrĂŽle, il vous indiquera les dĂ©tails des travaux de rĂ©novation de toiture Ă  Le Plessis-Bouchard qu’il peut mener pour rĂ©tablir son systĂšme d’étanchĂ©itĂ©. Ensuite, il vous Ă©tablira un devis de rĂ©paration de revĂȘtement de toiture Ă  Le Plessis-Bouchard. AprĂšs si vous approuvez, nous pourrons lancer la prestation.

La réfection de toiture dans la ville de Le Plessis-Bouchard

La remise Ă  neuf de toiture peut ĂȘtre complĂšte au cas oĂč elle est intĂ©gralement Ă  renouveler. Cela peut ĂȘtre le cas si elle est trĂšs vĂ©tuste ou aprĂšs des dangers climatiques. Dans cette circonstance, il vaut mieux recourir Ă  votre compagnie d’assurance. Notre entreprise de toiture sur Le Plessis-Bouchard
met donc en place un bĂąchage d’urgence qui sert Ă  protĂ©ger votre toiture de façon provisoire jusqu’à ce qu’on puisse rĂ©installer votre toit de façon intĂ©grale.

Dans le cadre d’une rĂ©fection de toiture Ă  Le Plessis-Bouchard
partielle, la remise en Ă©tat habituelle est le remplacement de tuiles que ce soit parce qu’elles se sont enlevĂ©es ou parce que d’autres ont Ă©tĂ© brisĂ©es. Le changement de tuiles suit une technique dĂ©finie bien maitrisĂ©e par notre artisan couvreur qui connaitra toutes les prĂ©cautions appropriĂ©es pour enlever la piĂšce Ă  changer et mettre en place la nouvelle tuile en la fixant d’une maniĂšre sĂ»re Ă  toute la couverture de sorte que le tout devienne solide et Ă©tanche.
Vous voyez Ă  la pointe de votre toit une ligne de tuiles que l’on appelle faĂźtage. La remise Ă  neuf de toit peut concerner ce dernier quand il est dĂ©gradĂ© ou qu’il se soulĂšve Ă  chaque coup de vent. Notre couvreur dans la ville de Le Plessis-Bouchard a des propositions Ă  vous prĂ©senter pour que cela ne se reproduise plus.

Réparation des différentes parties sur votre toit

couvreur sur le toit avec harnais entrain de réparer toit à Le Plessis-Bouchard

Par ailleurs, à part le remplacement de tuiles, l’entretien de toiture sur Le Plessis-Bouchard
pourra Ă©galement toucher les Ă©lĂ©ments posĂ©s sur la toiture. Alors notre compagnie de couverture peut rĂ©aliser la rĂ©novation d’une souche de cheminĂ©e, boucher une fuite sur celle-ci ou encore remettre le systĂšme d’étanchĂ©itĂ© quand elle est dĂ©gradĂ©e par une mauvaise jonction entre les ouvertures de toit ou entre des plaques photovoltaĂŻques et le toit. Il rĂ©alisera tous les services de zinguerie nĂ©cessaires.
Une fois que votre toit se dĂ©grade, faĂźtes confiance Ă  notre entreprise de revĂȘtement de toiture de sorte que les travaux soient terminĂ©s rapidement. Cela vous Ă©vitera d’avoir un devis de remise en Ă©tat de toit Ă  Le Plessis-Bouchard avec un chiffre vraiment supĂ©rieur !

Nous Appeler

À propos de Le Plessis-Bouchard

Le Plessis-Bouchard est une commune française situĂ©e dans le dĂ©partement du Val-d’Oise, en rĂ©gion Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Plessis-buccardesiens.

Le Plessis-Bouchard se situe au cƓur de la vallĂ©e de Montmorency, Ă  20 km au nord-ouest de Paris.

La commune est limitrophe de Saint-Leu-la-ForĂȘt (nord-est), Ermont (sud-est), Franconville (sud), Taverny (nord-ouest).

La commune est facilement accessible par la gare de Franconville – Le Plessis-Bouchard (Transilien Paris-Nord et ligne C du RER) ou par l’autoroute A15 puis A115 (sortie n 2).

Le Plessis-Bouchard est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densitĂ© intermĂ©diaire, au sens de la grille communale de densitĂ© de l’Insee,,,.

Par ailleurs la commune fait partie de l’aire d’attraction de Paris, dont elle est une commune du pĂŽle principal. Cette aire regroupe 1 929 communes[5][6].

Le nom Bouchard vient de Bouchard le Barbu, premier seigneur de Montmorency. « Plessis » vient, quant à lui, de « Plesi » (1237) ou « Plesseio » (1269), suivis de « Plesseyum » (1274) et « Plesseiz » (1281), évoquant la palissade qui devait entourer le village[8].

Anciennement Plesseyum Buccardi, puis Plessis au XII siÚcle, la ville est une des plus petites communes de la vallée de Montmorency.

En des temps indĂ©terminĂ©s, les premiers habitants du Plessis-Bouchard se sont installĂ©s dans un environnement peu favorable : bois, landes et marais. Pour se protĂ©ger de la faune venue de la forĂȘt de Boissy toute proche (cerfs, chevreuils, sangliers…), ils entourent leur hameau de claies ou de haies (plaisses), d’oĂč le nom du village. Mais ils disposent d’un atout, peut-ĂȘtre Ă  l’origine de leur installation : la proximitĂ© de la chaussĂ©e Jules-CĂ©sar, construite dans le premier quart du I siĂšcle.

Au XII siĂšcle, le hameau du Plessis fait partie de la paroisse de Saint-Leu, diocĂšse de Paris. En 1192, Maurice de Sully, Ă©vĂȘque de Paris, Ă©rige le Plessis-Bouchard en paroisse. La chapelle existante devient alors l’église Saint-Nicolas. Selon les usages de l’époque, elle est entourĂ©e d’un cimetiĂšre.

La plus ancienne mention connue du nom du Plessis-Bouchard remonte donc à la fin du XII siÚcle[9].

Peu peuplĂ©, le village du Plessis ne constitue pas une seigneurie ou un fief en soi, d’oĂč l’absence de seigneur rĂ©sident et de chĂąteau. On ne trouve pas non plus trace de moulin, ce qui oblige les habitants Ă  utiliser celui du seigneur de Saint-Leu-la-ForĂȘt pour moudre leurs grains. Celui-ci exerce d’ailleurs la haute, moyenne et basse justice. Il partage les terres du Plessis avec la commanderie des Templiers de Cernay.

Au XIV siĂšcle, Nicolas Louviers, prĂ©vĂŽt des marchands de Paris, constitue grĂące Ă  des acquisitions successives un vaste domaine au cƓur du village.

Au dĂ©but de la RĂ©volution française, le cahier de dolĂ©ances des habitants indique : Nous sommes dans une misĂšre extrĂȘme et hors d’état de satisfaire Ă  nos impositions, vu la chertĂ© du blĂ© (art. 9). Les dolĂ©ances des habitants sont multiples : chemins impraticables, intrusions de la faune forestiĂšre, absence d’accĂšs Ă  l’eau potable…

Le premier maire du Plessis-Bouchard, un certain Roch Alline, est vite destituĂ© (1794). L’église, fermĂ©e en 1793, ne rouvrira qu’en 1804.

Au XIX siĂšcle, le Plessis-Bouchard connaĂźt des transformations importantes : crĂ©ation de la premiĂšre mairie-Ă©cole (1840), translation du cimetiĂšre (1851), Ă©rection d’une fontaine (1862)[9]… En 1874, la nouvelle mairie-Ă©cole accueille une cinquantaine d’élĂšves, garçons et filles mĂ©langĂ©s, rassemblĂ©s dans une classe unique. À la fin du siĂšcle, la population est estimĂ©e Ă  prĂšs de 400 habitants.

L’essor de la commune est assez rĂ©cent, dĂ©but du XX siĂšcle, dĂ» essentiellement Ă  l’arrivĂ©e du chemin de fer Ă  proximitĂ© (Franconville).

AntĂ©rieurement Ă  la loi du , la commune faisait partie du dĂ©partement de Seine-et-Oise. La rĂ©organisation de la rĂ©gion parisienne en 1964 fit que la commune appartient dĂ©sormais au dĂ©partement du Val-d’Oise et Ă  son arrondissement de Pontoise, aprĂšs un transfert administratif effectif au . Pour l’Ă©lection des dĂ©putĂ©s, elle fait partie de la troisiĂšme circonscription du Val-d’Oise.

La commune faisait partie de 1801 Ă  1931 du canton de Montmorency, annĂ©e oĂč elle intĂšgre le canton de Taverny, puis en 1976,le canton de Beauchamp. Dans le cadre du redĂ©coupage cantonal de 2014 en France, elle est dĂ©sormais rattachĂ©e au canton de Domont.

Le Plessis-Bouchard fait partie de la juridiction d’instance de Montmorency, et de grande instance ainsi que de commerce de Pontoise,.

La commune Ă©tait membre fondateur de la communautĂ© de communes Val-et-ForĂȘt , crĂ©Ă©e en 2000, qui se transforme en communautĂ© d’agglomĂ©ration Val-et-ForĂȘt.

Dans le cadre de la mise en Ɠuvre de la loi MAPAM du , qui prĂ©voit la gĂ©nĂ©ralisation de l’intercommunalitĂ© Ă  l’ensemble des communes et la crĂ©ation d’intercommunalitĂ©s de taille importante, le prĂ©fet de la rĂ©gion d’Île-de-France approuve le un schĂ©ma rĂ©gional de coopĂ©ration intercommunale qui prĂ©voit notamment « l’extension du pĂ©rimĂštre de la communautĂ© d’agglomĂ©ration Le Parisis aux communes de FrĂ©pillon, Saint-Leu-la-ForĂȘt, Le Plessis-Bouchard, Ermont et Eaubonne ».

Dans ce cadre est crĂ©Ă© le la communautĂ© d’agglomĂ©ration Val Parisis (CAVP), dont la commune est dĂ©sormais membre.

MalgrĂ© la rĂ©Ă©lection du maire centriste GĂ©rard Lambert-Motte au premier tour de l’Ă©lection municipale de 2014, le Plessis-Bouchard compte dĂ©sormais un conseiller municipal Front National Bleu Marine, Ă©lu avec 11,7 % des voix. L’arrivĂ©e du frontiste Richard Passard a modifiĂ© la composition “droite-gauche” des conseils municipaux prĂ©cĂ©dents, et cette tendance s’est confirmĂ©e lors des Ă©lections dĂ©partementales de 2015, lors desquelles Richard Passard a obtenu 31 % des voix au second tour dans le canton de Pontoise[17].

La commune, dont la population est aisĂ©e ne dispose en 2015 que de 6,97 % de logements sociaux par rapport Ă  son parc de rĂ©sidences principales (dont aucun construit entre 2014-2016), bien loin des 25 % prĂ©vus par l’article 55 de la loi relative Ă  la solidaritĂ© et au renouvellement urbains (loi SRU).

En consĂ©quence, le prĂ©fet a constatĂ© l’Ă©tat de carence de la commune, entraĂźnant le quadruplement de la contribution financiĂšre payĂ©e par la commune Ă  l’État, qui payait dĂ©jĂ  120 000 € en 2016, malgrĂ© les protestations du maire, qui rappelle qu’en 1990, la ville ne comptait aucun logement social et que la construction de plusieurs centaines de logements est programmĂ©e.

L’Ă©volution du nombre d’habitants est connue Ă  travers les recensements de la population effectuĂ©s dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations lĂ©gales des communes sont publiĂ©es annuellement par l’Insee. Le recensement repose dĂ©sormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une pĂ©riode de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquĂȘte de recensement portant sur toute la population est rĂ©alisĂ©e tous les cinq ans, les populations lĂ©gales des annĂ©es intermĂ©diaires Ă©tant quant Ă  elles estimĂ©es par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ© en 2006[23].

En 2019, la commune comptait 8 514 habitants, en augmentation de 5,9 % par rapport Ă  2013 (Val-d’Oise : +4,6 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

On trouve sur le territoire communal un collÚge, deux écoles primaires et deux écoles maternelles[réf. nécessaire].

Le centre culturel Jacques-Templier abrite une bibliothĂšque et l’Ă©cole municipale des Arts et de la Musique (E.M.A.M.)[rĂ©f. nĂ©cessaire].

Au Plessis-Bouchard, on trouvait la clinique St-Nicolas rue Pasteur. Une maison de retraite y est installée, rue Gabriel-Péri : Le Grand Clos[réf. nécessaire].

Le Centre Magic Sports existe actuellement et sert d’installation sportive. On y pratique le fitness, l’haltĂ©rophilie, etc. Il se situe devant le Grand Clos derriĂšre les Hauts-de-Saint-Nicolas.

Il existe deux églises au Plessis-Bouchard : Saint-Nicolas (historique) et Saint-François (moderne).

Sur la place pavĂ©e de l’Ă©glise Saint-Nicolas, se trouvent deux calvaires de pierre disposĂ©s sur leur piĂ©destal de chaque cĂŽtĂ© de l’Ă©difice.

L’Ă©glise Saint-Francois-de-Sales, elle, est plus moderne ; son toit n’est pas piquĂ© mais plat, oĂč la Croix rĂ©side. Une mosaĂŻque est installĂ©e sur le devant de l’autel. Elle reprĂ©sente les quatre Ă©vangĂ©listes. Le PĂšre Guillaume est le curĂ© de la paroisse et gĂšre les deux Ă©glises.

On peut signaler :

Avis Clients

Ce que nos clients disent de nous

Notre entreprise en chiffre

Quelques chiffres sur Richard Couverture

Richard Couverture vous propose de multiples services dans le Val d’Oise (95). DĂ©couvrez ici quelques chiffres Ă  propos de notre entreprise.

+ 0
Ans d'expériences
+ 0
Projets Réalisés
+ 0
Toitures Réalisées en 2023
+ 0
Entreprises Partenaires
Qui sommes nous ?

Un peu plus sur notre entreprise

Une question ? Un besoin ?

On vous rappelle

Inscrivez votre numéro de téléphone ci-dessous et on vous rappellera rapidement.

entretenez votre toit en tuile