logo artisan

RĂ©paration de Toiture Herblay-sur-Seine (95220)

Vous avez repĂ©rĂ© une fuite qui vient de votre toit ? Vos tuiles sont cassĂ©es et vous cherchez une entreprise de rĂ©paration de toiture Ă  Herblay-sur-Seine ? Richard Couverture s’occupe de tout type de toiture et vous apporte des solutions adaptĂ©es Ă  vos problĂšmes de toiture, quel que soit le matĂ©riau dans lequel il a Ă©tĂ© conçu Ă  Herblay-sur-Seine dans le Val-d’Oise.

Nous contacter

artisan qualifie et experimente 95

Artisan
Qualifié

garantie decennal 95

Garantie DĂ©cennale

devis gratuit couvreur val doise

Devis
Gratuit

tarifs competitifs val doise

Tarifs Compétitifs

avis clients bon satisfaction 95 val doise

Satisfaction Clients ✓

La Remise en Ă©tat de votre toiture est au cƓur de notre mĂ©tier Ă  Herblay-sur-Seine, 95220

Vous avez constaté que votre couverture est endommagée à Herblay-sur-Seine ? Vous ignorez comment fixer ce problÚme ? Vous prévoyez des prestations de couverture ? Soyez rassuré, notre entreprise est le couvreur à Herblay-sur-Seine qui vous convient !

toiture endommagée réparé Herblay-sur-Seine

Nous remettons en Ă©tat tout type de toiture Ă  Herblay-sur-Seine

Avant de commencer une rĂ©paration de toit, notre professionnel en couverture doit commencer par identifier la cause du problĂšme, celle-ci pouvant ĂȘtre tellement variĂ©e. Le couvreur doit donc effectuer un examen visuel de votre toiture par l’intĂ©rieur afin de connaitre les surfaces oĂč il n’y a pas des tuiles ou ardoises. Puis, il se rendra sur votre toit pour effectuer une Ă©valuation plus minutieuse de celui-ci. A partir de cet examen, il vous expliquera la liste des travaux de rĂ©paration de toiture Ă  Herblay-sur-Seine qu’il doit mettre en place pour rĂ©tablir son systĂšme d’étanchĂ©itĂ©. Ensuite, il vous fournira un devis de rĂ©fection de toiture Ă  Herblay-sur-Seine. Alors si vous consentez, nous pourrons lancer les interventions.

La réparation de toiture sur Herblay-sur-Seine

La rĂ©novation de toiture peut ĂȘtre intĂ©grale au cas oĂč elle est intĂ©gralement Ă  renouveler. Cela peut ĂȘtre le cas au cas oĂč elle est trĂšs ancienne ou aprĂšs des dangers climatiques. Dans ce cas, ce sera mieux de faire recours Ă  votre maison d’assurance. Notre sociĂ©tĂ© de couverture sur Herblay-sur-Seine
monte un systĂšme de protection d’urgence qui sert Ă  fortifier votre toit de façon temporaire jusqu’à ce qu’on puisse refaire votre toiture dans son intĂ©gralitĂ©.

Dans le cas d’une rĂ©fection de toiture sur Herblay-sur-Seine
partielle, la remise en Ă©tat habituelle est la rechange de tuiles que ce soit parce qu’elles se sont envolĂ©es ou parce que certaines ont Ă©tĂ© cassĂ©es. La rechange de tuiles est soumis Ă  une technique dĂ©terminĂ©e bien connue par notre couvreur qui respectera toutes les mesures appropriĂ©es pour ĂŽter celle Ă  changer et poser la nouvelle tuile en la fixant efficacement Ă  toute la couverture de maniĂšre que le tout soit robuste et hermĂ©tique.
Vous retrouverez au sommet de votre toiture une ligne de tuiles que l’on appelle faĂźtage. La remise Ă  neuf de toit concerne ce dernier lorsqu’il est endommagĂ© ou qu’il se soulĂšve en cas de vent. Notre couvreur dans la ville de Herblay-sur-Seine a des suggestions Ă  vous prĂ©senter pour que cela ne se manifeste plus.

Réparation des différentes piÚces sur votre toit

couvreur sur le toit avec harnais entrain de réparer toit à Herblay-sur-Seine

Par ailleurs, Ă  part le changement de tuiles, la remise en Ă©tat de toiture Ă  Herblay-sur-Seine
pourra Ă©galement toucher les Ă©lĂ©ments qui se trouvent sur le toit. C’est ainsi que notre agence de toiture peut effectuer la remise Ă  neuf d’une souche de cheminĂ©e, boucher une fuite sur celle-ci ou bien rĂ©tablir le systĂšme d’étanchĂ©itĂ© lorsque celle-ci est dĂ©gradĂ©e par une imparfaite connexion entre les ouvertures de toit ou entre des panneaux photovoltaĂŻques et la tuile. Il assurera tous les travaux de zinguerie indispensables.
Lorsque votre toit vieillit, rejoignez notre sociĂ©tĂ© de revĂȘtement de toiture afin que les travaux soient effectuĂ©s au plus vite. Cela vous Ă©vitera de recevoir une facture de remise en Ă©tat de toiture sur Herblay-sur-Seine avec un tarif trop important !

Nous Appeler

À propos de Herblay-sur-Seine

Herblay-sur-Seine (appelĂ©e Herblay jusqu’en ) est une commune française situĂ©e dans le dĂ©partement du Val-d’Oise en rĂ©gion Île-de-France. Ses habitants sont appelĂ©s les Herblaysiens ou Herblaisiens[2].

SituĂ©e sur la rive droite de la Seine, Ă  la limite des Yvelines, Herblay-sur-Seine est limitrophe de La Frette-sur-Seine, Montigny-lĂšs-Cormeilles, Pierrelaye, Saint-Ouen-l’AumĂŽne, Éragny, Conflans-Sainte-Honorine, AchĂšres.

La gare d’Herblay, sur la ligne de Paris-Saint-Lazare Ă  Mantes-la-Jolie et Ă  Gisors par Conflans-Sainte-Honorine, est desservie par les trains de la ligne J du Transilien.

La commune est desservie par les lignes 30.07, 30.31, 30.32, 30.38, 30.47 et 30.48 de la sociĂ©tĂ© de transport Cars Lacroix ainsi que par les lignes 95.19, 95.20 et 95.21 du rĂ©seau de bus dĂ©partemental Busval d’Oise. Herblay possĂšde une ligne CitĂ©Val composĂ© de deux circuits desservant les diffĂ©rents quartiers de la commune.

Herblay-sur-Seine, comme toute l’Île-de-France, est soumis Ă  un climat ocĂ©anique dĂ©gradĂ©. La localisation de la commune au sein de l’agglomĂ©ration parisienne provoque une trĂšs lĂ©gĂšre Ă©lĂ©vation de la tempĂ©rature d’un ou deux degrĂ©s en fonction des conditions climatiques par rapport aux zones rurales d’Île-de-France. Cet Ă©cart est particuliĂšrement notable au lever du jour par temps calme et anticyclonique, et la situation a tendance Ă  s’accentuer au fil des annĂ©es. La tempĂ©rature moyenne annuelle est de 11 °C, le mois le plus le froid est janvier avec +4 °C ; les mois les plus chauds sont juillet et aoĂ»t avec +19 °C (moyenne journaliĂšre). Le nombre moyen de jours oĂč la tempĂ©rature dĂ©passe 25 °C est de 40, dont 8 au-delĂ  de 30 °C. Dans le sud du Val-d’Oise, depuis 1955, la durĂ©e moyenne annuelle d’ensoleillement est de 1719 heures.

La station mĂ©tĂ©orologique de MĂ©tĂ©o-France installĂ©e sur la commune et en service de 1989 Ă  2014 permet de connaĂźtre l’Ă©volution des indicateurs mĂ©tĂ©orologiques. Le tableau dĂ©taillĂ© pour la pĂ©riode 1981-2010 est prĂ©sentĂ© ci-aprĂšs.

Les quartiers d’Herblay-sur-Seine sont :

Herblay-sur-Seine est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densitĂ© intermĂ©diaire, au sens de la grille communale de densitĂ© de l’Insee,,,. Elle appartient Ă  l’unitĂ© urbaine de Paris, une agglomĂ©ration inter-dĂ©partementale regroupant 411 communes[9] et 10 785 092 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue,.

Par ailleurs la commune fait partie de l’aire d’attraction de Paris, dont elle est une commune du pĂŽle principal. Cette aire regroupe 1 929 communes[12][13].

Herblay-sur-Seine est bordĂ©e au Sud par la Seine. Un bourg s’est constituĂ© en surplomb,sur le plateaux, autour de l’Ă©glise Saint-Martin. La surface de la commune a longtemps Ă©tĂ© dominĂ©es par des terrains agricoles qui conditionnent aujourd’hui l’urbanisme de la commune. La plaine cĂ©rĂ©aliĂšre de Pierrelaye a notamment orientĂ© certains quartiers (Les Cailloux Gris, les Buttes Blanches et Les Femmes Savantes) vers les communes de Conflans-Sainte-Honorine et d’Eragny.

La ville comporte un centre ville historique commercial, mais aussi une importante zone d’activitĂ© Ă©conomique et commerciale situĂ©e au nord de l’autoroute A15 et le long de la RD14 , appelĂ©e la “Patte d’Oie d’Herblay-sur-Seine”. L’autoroute A15 est aussi un Ă©lĂ©ment sĂ©parateur des diffĂ©rents quartiers de la ville.

Commune intermĂ©diaire entre la zone urbaine parisienne et les plaines du Vexin, Herblay-sur-Seine est une commune majoritairement urbanisĂ©e, mais aux “franges de l’agglomĂ©ration” (soit un taux d’espace urbanisĂ© supĂ©rieur ou Ă©gal Ă  65%, et une densitĂ© humaine supĂ©rieure ou Ă©gale Ă  30 individus Ă  l’hectare).

Cette plaine agricole a Ă©tĂ© plus tard Ă©tĂ© utilisĂ©e pour l’Ă©pandage des eaux usĂ©es de l’agglomĂ©ration parisienne. La plaine de Bessancourt-Herblay-Pierrelaye fait aujourd’hui l’objet d’un projet d’envergure s’inscrivant dans la ceinture verte projetĂ©e par le Grand Paris.

Le Plan Local d’Urbanisme en vigueur de la commune a Ă©tĂ© adoptĂ© le 26 septembre 2019 par le Conseil Municipal de la commune. La commune souhaite “maĂźtriser l’urbanisme” afin de limiter l’expansion de la commune[18][19]. Il dĂ©crit les rĂšgles d’occupation des sols par secteur, mais aussi les diffĂ©rentes orientations d’amĂ©nagement et de programmation de la commune :

– Les orientations de renouvellement urbain sur les secteurs de entrĂ©e du centre ville et de la RD14

– Les orientations de dĂ©veloppement urbain sur les quartiers des Bayonnes, de ChenneviĂšres, de La Garenne, des Noisetiers

– Les orientations de dĂ©veloppement touristique, patrimonial et paysagers autour des bords de Seine.

Attestée sous les noms, Acebrelidum et Arabrelidum en 754, Arablai et Arablet[21], Adrabletum et Atrabletum, Herbleyo en 1207[23], Erbleium et Erbledum en 1210[25], Herbledis en 1226, Herbuletum et Herbleium au XIIIe siÚcle, Herbleio au XIIIe siÚcle, Erblay fin du XIIIe siÚcle, Erblay en 1365[30], Arblay entre 1346 et 1372, Erbelay-sur-seine en 1394[32], Arbeley en 1598, Erbelay en 1626[34], Herbelay en 1631, Erblai et Herbelai en 1631[36], Herbelay, Herbelaye en 1667[38], Arblay en 1714, Herblai au XVIIIe siÚcle,, Arblai en 1720[42], Airblai en 1720, Herblet en 1746[44], Erbelay en 1764, Herblai en 1763[46], Erblay et Orblay.

Acebrelidum issue du bas latin acerabulus « érable » et du suffixe -etum « ensemble d’Ă©rables ».

La commune, instituée par la Révolution française sous le nom de Herbelay en 1793, puis de Herblay en 1801, change officiellement de nom pour devenir Herblay-sur-Seine en [49], aprÚs une consultation des habitants.

Le village était partagé entre les seigneuries des abbés de Saint-Denis, du chapitre de Notre-Dame de Paris, et la famille Chaumont. Ce fut également le fief de Jean de Beauvais au XIV siÚcle, au XVIe siÚcle, celui des Ailegrin.

L’Ă©glise du XII siĂšcle (Saint-Martin), classĂ©e monument historique le , est bĂątie sur l’emplacement d’une nĂ©cropole mĂ©rovingienne.

À la fin du XIX siĂšcle et au dĂ©but du XXe siĂšcle, grĂące Ă  l’arrivĂ©e du chemin de fer, la ville se dĂ©veloppe fortement. De nombreuses familles bourgeoises s’installent dans cette campagne devenue si prĂšs de Paris. Ils commandent Ă  des architectes locaux de belles villas imprĂ©gnĂ©es du goĂ»t de l’Ă©poque pour l’Ă©clectisme et l’Art nouveau.

À la fin de la PremiĂšre Guerre mondiale, le secteur oĂč est situĂ© la commune Ă©tant Ă  l’Ă©poque encore peu peuplĂ© malgrĂ© la proximitĂ© de Paris, est dĂ©limitĂ©e une zone « B » dont Herblay-sur-Seine est quasiment le centre (il existe, ailleurs, en rĂ©gion parisienne des zones « A » et « C ») dans le cadre du projet de rĂ©pliques de Paris, un ensemble d’infrastructures militaires françaises destinĂ©es Ă  leurrer la nuit les aviateurs allemands en opĂ©ration de bombardement, en simulant, principalement par des Ă©clairages, la prĂ©sence de la capitale Ă  des endroits peu urbanisĂ©s. Mais cependant et par consĂ©quent, Herblay court potentiellement le risque de subir des destructions par l’ennemi, sacrifiĂ© en quelque sorte pour prĂ©server Paris. Dans les faits, ce projet n’est concrĂ©tisĂ©, partiellement, qu’en zone « A », mais n’est pas rĂ©alisĂ© en zones « B » et « C », en raison de la fin du conflit.

AntĂ©rieurement Ă  la loi du , la commune faisait partie du dĂ©partement de Seine-et-Oise. La rĂ©organisation de la rĂ©gion parisienne en 1964 fit que la commune appartient dĂ©sormais au dĂ©partement du Val-d’Oise et Ă  l’arrondissement d’Argenteuil, aprĂšs un transfert administratif effectif au .

Pour l’Ă©lection des dĂ©putĂ©s, elle fait partie depuis 1986 de la troisiĂšme circonscription du Val-d’Oise.

Elle faisait partie de 1793 Ă  1964 du canton d’Argenteuil, annĂ©e oĂč elle intĂšgre le canton de Cormeilles-en-Parisis. En 1973, elle devient le chef-lieu du canton d’Herblay-sur-Seine . Dans le cadre du redĂ©coupage cantonal de 2014 en France, la commune devient le bureau centralisateur de ce canton dont la composition est modifiĂ©e, passant de 2 Ă  3 communes.

La commune fait partie de la juridiction d’instance de Sannois, et des juridictions de grande instance et de commerce de Pontoise,.

La commune Ă©tait membre de la communautĂ© de communes du Parisis a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e le , et transformĂ©e en communautĂ© d’agglomĂ©ration en 2011 sous le nom de communautĂ© d’agglomĂ©ration du Parisis.

Dans le cadre de la mise en Ɠuvre de la loi MAPAM du , qui prĂ©voit la gĂ©nĂ©ralisation de l’intercommunalitĂ© Ă  l’ensemble des communes et la crĂ©ation d’intercommunalitĂ©s de taille importante, cette intercommunalitĂ© fusionne avec sa voisine pour former, le la communautĂ© d’agglomĂ©ration Val Parisis, dont la commune est dĂ©sormais membre.

Au deuxiÚme tour des derniÚres élections présidentielles :

Lors des Ă©lections municipales de 2014, Philippe Rouleau (LR) l’emporte au premier tour avec 50,98 % soit 4 992 voix.

La ville a engagĂ© une politique de dĂ©veloppement durable en lançant une dĂ©marche d’Agenda 21 en 2009. Durant l’Ă©tĂ© 2022 toutefois, vive protestation des habitants contre l’abattage programmĂ© de 21 platanes en plein centre-ville.

La ville est jumelée avec la ville de Taunusstein, en Allemagne et la ville de Yeovil, au Royaume-Uni.

L’Ă©volution du nombre d’habitants est connue Ă  travers les recensements de la population effectuĂ©s dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations lĂ©gales des communes sont publiĂ©es annuellement par l’Insee. Le recensement repose dĂ©sormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une pĂ©riode de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque annĂ©e Ă  la suite d’une enquĂȘte par sondage auprĂšs d’un Ă©chantillon d’adresses reprĂ©sentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement rĂ©el tous les cinq ans,

En 2019, la commune comptait 31 314 habitants, en augmentation de 14,38 % par rapport Ă  2013 (Val-d’Oise : +4,6 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

La ville d’Herblay-sur-Seine relĂšve de l’AcadĂ©mie de Versailles.

Les écoles maternelles sont :

Les écoles élémentaires sont :

Les établissements du secondaire sont :

On compte Ă©galement une Ă©cole pour enfants prĂ©coces avec une classe de la maternelle Ă  la fin du collĂšge spĂ©cialisĂ©e pour enfants intellectuellement prĂ©coces, l’Ă©cole LĂ©onard-de-Vinci.

À la rentrĂ©e 2015 le groupe scolaire Jean-Louis-Étienne ouvre ses portes.

La commune dispose d’Ă©quipements sportifs :

La ville possĂšde un centre-ville composĂ© de rues ouvertes Ă  la circulation, bordĂ©es par de nombreux commerces et services. La place du marchĂ© est aussi entourĂ©e de commerces. Le quartier de la gare est une zone Ă©conomique du fait du transit et regroupe de nombreuses administrations locales et publiques. Des regroupements de commerces et de services se trouvent Ă  la jonction des diffĂ©rentes zones d’habitations de la ville (exemples : aux Buttes Blanches, ou, entre les ChĂȘnes et l’Orme Macaire). Les artisans sont dissĂ©minĂ©s sur tout le territoire de la ville. En outre, il existe une zone industrielle et commerciale, dynamique vers la Patte d’Oie d’Herblay.

En 2010 le revenu fiscal mĂ©dian par mĂ©nage était de 42 194 €, ce qui plaçait Herblay au 1 605 rang parmi les 31 525 communes de plus de 39 mĂ©nages en mĂ©tropole[71].

Le ThĂ©Ăątre Roger Barat a Ă©tĂ© inaugurĂ© en 2002. Il comporte la salle “Debussy”, de 496 places assises, une salle de rĂ©ception de 168mÂČ et une salle de danse[73].

L’EAM, ou Espace AndrĂ© Malraux, comporte une salle spectacle, “la Luciole”, de 106 places assises, deux studios d’enregistrement et de rĂ©pĂ©tition, vingts salles pour les activitĂ©s du conservatoire de musique, et divers activitĂ©s sportives et manuelles. L’Ă©quipement, livrĂ© en 2009, a Ă©tĂ© imaginĂ© par l’agence d’architecture Quintet[75].

Herblay ne compte qu’un seul monument historique sur son territoire.

La ville s’est construite sur un plateau riche de gypse, avec lequel on produisait le plĂątre, et en calcaire,. Les carriĂšres d’Herblay, exploitĂ©es Ă  partir du 17Ăšme siĂšcle, ont ainsi fourni la pierre pour la construction de la CollĂ©giale de Poissy, le palais Bourbon, la Fontaine de Grenelle et la Tour Saint Jacques notamment[80].

Dans ces carriĂšres s’installent Ă  partir du 19Ăšme siĂšcle, des “champignonnistes”.

Ces carriĂšres “prĂ©sentent un double intĂ©rĂȘt gĂ©ologique et palĂ©ontologique”. Les marnes des toits des carriĂšres contiennent ainsi de gĂ©odes de calcites, ou petits cristaux de couleur orangĂ©e qui peuvent atteindre jusqu’Ă  un mĂštre de long. D’autre part, la Commission Française pour la Protection du Patrimoine Historique et Rural, ayant mis le site en observation, a dĂ©couvert en 1992 une mĂąchoire et des ossements fossilisĂ©s de Lophiodon. Le Museum d’Histoire Naturelle, aprĂšs Ă©tude, aurait en fait identifiĂ©e un Ɠuf fossilisĂ©, dĂ©couverte exceptionnelle dans le bassin parisien.

Avis Clients

Ce que nos clients disent de nous

Notre entreprise en chiffre

Quelques chiffres sur Richard Couverture

Richard Couverture vous propose de multiples services dans le Val d’Oise (95). DĂ©couvrez ici quelques chiffres Ă  propos de notre entreprise.

+ 0
Ans d'expériences
+ 0
Projets Réalisés
+ 0
Toitures Réalisées en 2023
+ 0
Entreprises Partenaires
Qui sommes nous ?

Un peu plus sur notre entreprise

Une question ? Un besoin ?

On vous rappelle

Inscrivez votre numéro de téléphone ci-dessous et on vous rappellera rapidement.

entretenez votre toit en tuile