logo artisan

RĂ©paration de Toiture Ermont (95120)

Vous avez repĂ©rĂ© une fuite qui vient de votre toit ? Vos tuiles sont cassĂ©es et vous cherchez une entreprise de rĂ©paration de toiture Ă  Ermont ? Richard Couverture s’occupe de tout type de toiture et vous apporte des solutions adaptĂ©es Ă  vos problĂšmes de toiture, quel que soit le matĂ©riau dans lequel il a Ă©tĂ© conçu Ă  Ermont dans le Val-d’Oise.

Nous contacter

artisan qualifie et experimente 95

Artisan
Qualifié

garantie decennal 95

Garantie DĂ©cennale

devis gratuit couvreur val doise

Devis
Gratuit

tarifs competitifs val doise

Tarifs Compétitifs

avis clients bon satisfaction 95 val doise

Satisfaction Clients ✓

La RĂ©paration de votre revĂȘtement de toiture reste notre prioritĂ© Ă  Ermont, 95120

Vous vous ĂȘtes rendu compte que votre toiture vieillit Ă  Ermont ? Vous ignorez comment rĂ©parer cela ? Vous prĂ©voyez des prestations de couverture ? Rassurez-vous, nous sommes le couvreur Ă  Ermont qu’il vous faudra !

toiture endommagée réparé Ermont

Nous réparons tout type de toit à Ermont

Avant d’effectuer une remise en Ă©tat de toiture, notre spĂ©cialiste couvreur doit commencer par dĂ©terminer la cause du problĂšme, celle-ci pouvant ĂȘtre vraiment diversifiĂ©e. Le professionnel en couverture va ainsi mener une vĂ©rification visuelle de votre toit par l’intĂ©rieur dans le but de repĂ©rer les surfaces oĂč il manque des ardoises ou tuiles. Ensuite, il se rendra sur votre toit pour faire un constat plus prĂ©cis de cette couverture. À l’issue de cet examen, il vous dira les dĂ©tails des travaux de rĂ©fection de toit Ă  Ermont qu’il doit mettre en place pour assurer son impermĂ©abilitĂ©. Ensuite, il vous donnera un devis d’entretien de couverture Ă  Ermont. Alors aprĂšs votre consentement, nous pourrons dĂ©marrer le chantier.

La réfection de toiture dans la ville de Ermont

La rĂ©novation de toiture peut ĂȘtre intĂ©grale lorsqu’elle est totalement Ă  remplacer. Cela peut se produire si elle est vraiment ancienne ou Ă  la suite de phĂ©nomĂšnes mĂ©tĂ©orologiques. Dans cette derniĂšre situation, vous serez contraint de faire recours Ă  votre maison d’assurance. Notre entreprise de couverture sur Ermont
met donc en place un systùme de protection d’urgence qui sert à fortifier votre toit de maniùre provisoire jusqu’à ce qu’on puisse remettre votre toit totalement.

Dans le cas d’une remise en Ă©tat de toiture sur Ermont
partielle, la rĂ©paration la plus frĂ©quente est la rechange de tuiles que ce soit puisqu’elles se sont enlevĂ©es ou puisque d’autres ont Ă©tĂ© cassĂ©es. Le remplacement de tuiles fait l’objet d’une technique prĂ©cise parfaitement maitrisĂ©e par notre expert en couverture qui tiendra compte de toutes les prĂ©cautions appropriĂ©es pour ĂŽter la tuile Ă  remplacer et fixer la tuile neuve en la posant efficacement Ă  l’ensemble de sorte que le tout soit robuste et impermĂ©able.
Il y a Ă  la pointe de votre toit une ligne de tuiles appelĂ©e faĂźtage. La remise Ă  neuf de toiture concerne ce dernier lorsqu’il est dĂ©gradĂ© ou qu’il qu’il bouge en cas de vent. Notre expert en couverture sur Ermont a des suggestions Ă  vous octroyer afin que cela ne se manifeste plus.

Réparation des différentes parties sur votre toiture

couvreur sur le toit avec harnais entrain de réparer toit à Ermont

Par ailleurs, outre le changement de tuiles, la réparation de toit à Ermont
pourra Ă©galement toucher les Ă©lĂ©ments qui se trouvent sur la toiture. Alors notre sociĂ©tĂ© de revĂȘtement de toiture peut effectuer la modernisation d’une couche de cheminĂ©e, rĂ©parer une fuite sur cette derniĂšre ou encore remettre le systĂšme d’étanchĂ©itĂ© lorsque elle est endommagĂ©e par une insuffisante jonction entre les ouvertures de toit ou entre des panneaux photovoltaĂŻques et le toit. Il assurera tous les chantiers de zinguerie indispensables.
AussitĂŽt que votre toiture se dĂ©tĂ©riore, rejoignez notre entreprise de couverture de sorte que les services soient rĂ©alisĂ©s au plus vite. Cela vous permettra d’éviter d’avoir une facture de remise en Ă©tat de toiture dans la ville de Ermont avec un tarif trop inabordable !

Nous Appeler

À propos de Ermont

Ermont est une commune française situĂ©e dans le dĂ©partement du Val-d’Oise, en rĂ©gion Île-de-France. Elle est membre de la CommunautĂ© d’agglomĂ©ration Val Parisis. Avec 28 939 habitants au dernier recensement de 2019, c’est l’une des plus importantes communes du Val-d’Oise et de la vallĂ©e de Montmorency.

La commune est situĂ©e au cƓur de la vallĂ©e de Montmorency, Ă  quinze kilomĂštres au nord-ouest de Paris. Elle est limitrophe des communes d’Eaubonne, Saint-Gratien, Sannois, Franconville, Le Plessis-Bouchard, Saint-Leu-la-ForĂȘt et Saint-Prix. Ermont est une ville fortement urbanisĂ©e.

La ville d’Ermont est accessible par les lignes Ligne H du Transilien et Ligne J du Transilien du Transilien ainsi que par la ligne (C) du RER. Elle possĂšde quatre gares, la plus importante Ă©tant celle d’Ermont – Eaubonne qui permet de rejoindre :

Les trois autres gares sont celles de Cernay, qui dessert le quartier du mĂȘme nom, ainsi que celle d’Ermont-Halte et de Gros Noyer – Saint-Prix.

De plus, la ville est parcourue par de nombreuses lignes de bus qui desservent les quartiers de la ville et les communes voisines :

La ligne 138 est prolongĂ©e jusqu’Ă  la gare d’Ermont – Eaubonne en heure de pointe du lundi au vendredi et toute la journĂ©e jusqu’Ă  19 h le samedi pour se rediriger vers la porte de Clichy.

En 2018, la gare d’Ermont – Eaubonne est desservie par une ligne d’autocars Ă©lectriques Ă  longue distance reliant Amiens Ă  Paris-La DĂ©fense, opĂ©rĂ©e par FlixBus et B.E. Green,.

Le territoire communal n’est traversĂ© par aucun cours d’eau significatif.

La commune est alimentĂ©e en eau potable par l’usine de production de MĂ©ry-sur-Oise, appartenant au Syndicat des eaux d’Île-de-France et exploitĂ© par la sociĂ©tĂ© Veolia eau. L’eau potable Ă  Ermont est de trĂšs bonne qualitĂ© bactĂ©riologique, contenant peu de nitrates, Ă©tant peu fluorĂ©e et devenue relativement peu calcaire depuis la mise en place de la nanofiltration en 1999 Ă  l’usine de distribution. L’eau distribuĂ©e est d’origine superficielle, provenant de la filtration des eaux de l’Oise[8][9].

Ermont comme toute l’Île-de-France est soumis Ă  un climat ocĂ©anique dĂ©gradĂ©. Il se diffĂ©rencie du climat de Paris intra-muros par un Ă©cart de tempĂ©rature de quelques degrĂ©s, particuliĂšrement notable au lever du jour, et qui a tendance Ă  s’accentuer au fil des annĂ©es. Cet Ă©cart, de 2 °C en moyenne mais qui peut atteindre 8 °C par une nuit claire et un vent faible, s’explique par la densitĂ© urbaine qui augmente la tempĂ©rature au cƓur de l’agglomĂ©ration. La tempĂ©rature moyenne annuelle est de 11 °C, le mois le plus le froid est janvier avec +4 °C ; les mois les plus chauds sont juillet et aoĂ»t avec +19 °C (moyenne journaliĂšre).

Ermont est une commune urbaine, car elle fait partie des communes denses ou de densitĂ© intermĂ©diaire, au sens de la grille communale de densitĂ© de l’Insee,,,. Elle appartient Ă  l’unitĂ© urbaine de Paris, une agglomĂ©ration inter-dĂ©partementale regroupant 411 communes[14] et 10 785 092 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue,.

Par ailleurs la commune fait partie de l’aire d’attraction de Paris, dont elle est une commune du pĂŽle principal. Cette aire regroupe 1 929 communes[17][18].

Ermont est une ville possĂ©dant un nombre de logements sociaux d’environ 30 %.

La ville d’Ermont possĂšde donc un rĂ©seau de transport en commun particuliĂšrement dense parmi les villes du dĂ©partement. Son histoire est d’ailleurs liĂ©e Ă  celle du chemin de fer. De ce fait, bien qu’il ne reste pratiquement plus de foncier disponible, Ermont a encore un fort potentiel de dĂ©veloppement Ă©conomique et de densification urbaine. Ses quatre gares permettent d’absorber des flux plus importants, et les plus grands projets urbains d’Ermont concernent d’ailleurs la densification des abords de gares. Ainsi le projet de la « ZAC Ermont-Eaubonne » vise Ă  reconstruire un quartier entier. Il est portĂ© depuis longtemps par le maire d’Ermont et a suscitĂ© plusieurs contestations[21][22].

La reconstruction du quartier de la Gare d’Ermont-Eaubonne a dĂ©butĂ© en 1996. Ce projet prĂ©voit, dans un premier temps, de construire un bĂątiment de 107 logements, un second de 140 logements et 2 600 m de commerces comprenant une grande surface et trois commerces, et un troisiĂšme bĂątiment de 128 logements dont 15 en location sociale ainsi qu’un immeuble de bureau de 3 000 m2. Dans un second temps seront construits 12 100 m de bureaux, 246 logements dont 28 logements sociaux, 1 230 m2 de commerces et une crĂšche intercommunale avec la commune d’Eaubonne comportant 60 berceaux (30 pour Ermont et 30 pour Eaubonne).

Une polĂ©mique est nĂ©e sur le coĂ»t de la construction des logements de la ZAC Ermont-Eaubonne, Ă  la suite d’un rapport de la Cour des comptes trĂšs critique sur la gestion financiĂšre de l’opĂ©ration. En 2013, le dĂ©ficit public est estimĂ© Ă  20 millions d’euros alors que l’amĂ©nageur privĂ© devrait dĂ©gager plus de 18 millions d’euros de bĂ©nĂ©fices.

Le nom de la localité est attesté sous les formes Ermedonis viculus en 835, Ermon, Hermont, Ermeron au XIIe siÚcle, Eccl. de Ermonte en 1523, et Herimontium[25].

Les formes les plus anciennes montrent qu’il ne s’agit pas d’une formation mĂ©diĂ©vale en -mont, mais la mĂ©tathĂšse ermedon- > *ermon- est sĂ»rement motivĂ©e par le terme mont.

Ernest NĂšgre estime qu’il s’agit de l’anthroponyme germanique Ermido > Ermidon, pris absolument. Cette solution est frĂ©quemment observĂ©e dans la toponymie mĂ©diĂ©vale.

On peut estimer au NĂ©olithique la date d’installation des premiĂšres populations dans la vallĂ©e de Montmorency et sur le site d’Ermont.

Un village gallo-romain est établi sur la voie romaine de LutÚce à Juliobonna (Lillebonne prÚs du Havre) dite « chaussée Jules César ».

Il fut détruit à la fin du III siÚcle lors des incursions germaniques puis rebùti au IVe siÚcle.

Il prospĂšre Ă  l’Ă©poque mĂ©rovingienne aux VI et VIIe siĂšcles. L’existence d’Ermedonis est attestĂ©e par un acte de l’abbaye de Saint-Denis au IX siĂšcle, et un sanctuaire chrĂ©tien est Ă©difiĂ© sur l’emplacement de la nĂ©cropole mĂ©rovingienne.

Sous Philippe Auguste, Jean de Giron en possĂ©dait l’Ă©glise. Le hameau de Cernay, ancienne commanderie de l’ordre de Malte, qui dĂ©pend d’Ermont, se dĂ©veloppe en parallĂšle. Plusieurs communautĂ©s religieuses s’Ă©tablissent sur le territoire d’Ermont, d’abord les templiers au XIII siĂšcle, puis l’abbaye Saint-Victor de Paris, les cĂ©lestins de Rouen et le prieurĂ© du Bois-Saint-PĂšre. Mais la communautĂ© villageoise ne dĂ©passe pas les 40 habitants en 1471.

Le village, essentiellement agricole et regroupĂ© autour de son Ă©glise, prend progressivement de l’importance. Il subit avec toute la vallĂ©e de Montmorency les ravages de la Grande Jacquerie de 1358, puis les campagnes anglaises de la guerre de Cent Ans.

Au XVI siĂšcle, le grand prieur de France avait la seigneurie d’Ermont.

Il connaĂźt encore les destructions de la Fronde entre 1648 et 1652.

L’activitĂ© essentielle du lieu est la viticulture, qui recule dĂšs le XVIII siĂšcle devant l’expansion des cultures lĂ©gumiĂšre et arboricole.

Au XIX siĂšcle, l’expansion du chemin de fer participe au dĂ©veloppement de la ville avec la crĂ©ation d’un important nƓud ferroviaire sur son territoire. L’urbanisation s’est dĂ©veloppĂ©e le long de ces voies ferroviaires.

C’est enfin au XX siĂšcle que se dĂ©veloppent les zones pavillonnaires, ainsi qu’une importante croissance dĂ©mographique qui fait progressivement reculer puis disparaĂźtre l’agriculture[26]. Les lotissements s’Ă©tablissent autour du nƓud ferroviaire constituĂ© des quatre gares actuelles (la gare d’Ermont-Eaubonne, de Cernay, d’Ermont-Halte et de Gros Noyer-Saint Prix).

Elle reçut l’un des premiers lycĂ©es mixtes du Val-d’Oise, le lycĂ©e mixte d’Ermont (aujourd’hui lycĂ©e Van Gogh), construit Ă  l’emplacement de ce qui fut le chĂąteau de Cernay.

L’influence du chemin de fer a Ă©tĂ© trĂšs importante dans le dĂ©veloppement de la ville, qui a conservĂ© quatre gares. De nombreux terrains appartiennent encore Ă  la SNCF. La nouvelle gare d’Ermont-Eaubonne, imposante, tĂ©moigne toujours de l’importance du transport ferroviaire Ă  Ermont.

AntĂ©rieurement Ă  la loi du 10 juillet 1964, la commune faisait partie du dĂ©partement de Seine-et-Oise. La rĂ©organisation de la rĂ©gion parisienne en 1964 fit que la commune appartient dĂ©sormais au dĂ©partement du Val-d’Oise et Ă  son arrondissement de Pontoise aprĂšs un transfert administratif effectif au .

Pour l’Ă©lection des dĂ©putĂ©s, Ermont fait partie de la quatriĂšme circonscription du Val-d’Oise.

Elle faisait partie de 1801 Ă  1831 du canton de Montmorency, annĂ©e oĂč elle intĂšgre le canton de Taverny, puis, en 1964, le canton de Saint-Leu-la-ForĂȘt du dĂ©partement de Seine-et-Oise. Lors de la mise en place du Val-d’Oise, la ville devient en 1967 le chef-lieu du canton d’Ermont. Dans le cadre du redĂ©coupage cantonal de 2014 en France, ce canton, dont la commune est dĂ©sormais le bureau centralisateur, est modifiĂ©, passant de une Ă  deux communes.

La ville fait partie de la juridiction d’instance de Montmorency, et de grande instance ainsi que de commerce de Pontoise. La commune accueille par ailleurs une maison de la justice et du droit (60, rue de Stalingrad),.

La commune Ă©tait membre de la communautĂ© d’agglomĂ©ration Val-et-ForĂȘt, crĂ©Ă©e en 2000 sous le statut juridique de communautĂ© de communes.

Dans le cadre de la mise en Ɠuvre de la loi MAPAM du 27 janvier 2014, qui prĂ©voit la gĂ©nĂ©ralisation de l’intercommunalitĂ© Ă  l’ensemble des communes et la crĂ©ation d’intercommunalitĂ©s de taille importante, le prĂ©fet de la rĂ©gion d’Île-de-France approuve le un schĂ©ma rĂ©gional de coopĂ©ration intercommunale qui prĂ©voit notamment « l’extension du pĂ©rimĂštre de la communautĂ© d’agglomĂ©ration Le Parisis aux communes de FrĂ©pillon, Saint-Leu-la-ForĂȘt, Le Plessis-Bouchard, Ermont et Eaubonne ».

Dans ce cadre a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e le la communautĂ© d’agglomĂ©ration Val Parisis, dont est dĂ©sormais membre la commune.

En 2019, la communautĂ© d’agglomĂ©ration a rendu au communes la compĂ©tence relative Ă  la voirie

À l’élection prĂ©sidentielle de 2007, le premier tour a vu arriver en tĂȘte Nicolas Sarkozy avec 30,76 %, suivi par SĂ©golĂšne Royal avec 27,54 %, François Bayrou avec 21,82 %, Jean-Marie Le Pen avec 8,46 %, enfin Olivier Besancenot avec 3,52 %, aucun autre candidat ne dĂ©passant le seuil des 2 %. Le second tour a vu arriver en tĂȘte Nicolas Sarkozy avec 51,01 % (rĂ©sultat national : 53,06 %) contre 48,99 % pour SĂ©golĂšne Royal (national : 46,94 %).

Pour les élections régionales de 2010, les résultats du second tour sont les suivants : Liste Jean-Paul Huchon (PS) : 58,87 % des suffrages exprimés contre 41,13 % pour la liste de Valérie Pécresse (UMP).

Lors du premier tour des municipales de 2014, la liste menĂ©e par Hugues Portelli (UMP) remporte l’Ă©lection avec 65,5 % des suffrages exprimĂ©s, contre celle menĂ©e par Mathias Trogrlic (PS) avec 24,2 % ; celle de Patrick Von Dahle (EELV) avec 6,3 % ; celle de CĂ©cile Perraudin (LO) : 2,3 % et celle de Michel Lucarelli (POI) : 1,7 %. Inscrits : 18 381 personnes Ă©taient inscrites sur les listes Ă©lectorales et la participation s’est Ă©levĂ©e Ă  51,03 %.

Pour les municipales de 2020, Hugues Portelli, maire sortant, annonce ne pas ĂȘtre candidat et laisse la tĂȘte de la liste de l’Ă©quipe sortante Ă  Xavier Haquin, jusqu’alors premier maire-adjoint et conseiller dĂ©partemental, soutenu par les RĂ©publicains. Lors du premier tour de ces Ă©lections[36]., la liste DVD ainsi menĂ©e par Xavier Haquin remporte la majoritĂ© absolue des suffrages exprimĂ©s, avec 3 929 voix (67,19 %, 30 conseillers municipaux Ă©lus dont 8 communautaires), devançant trĂšs largement les listes menĂ©es respectivement par, :

Lors de ce scrutin marqué par la pandémie de Covid-19 en France, 67,16 % des électeurs se sont abstenus.

La ville a engagĂ© une politique de dĂ©veloppement durable en lançant une dĂ©marche d’Agenda 21 en 2009. Le programme d’actions de l’agenda 21 local a Ă©tĂ© adoptĂ© lors du conseil municipal du 17 novembre 2011.

Afin de lutter contre les inondations d’orages, rĂ©currentes notamment dans le secteur de la rue de l’Est, le syndicat intercommunal d’assainissement de la rĂ©gion d’Enghien-les-Bains (SIARE) a rĂ©alisĂ© en 2018 un bassin de stockage d’eaux unitaires enterrĂ© de 5 500 m sous la cour de l’école maternelle Victor Hugo, pour un coĂ»t de 6 525 000 €[49].

En 2020, une ferme pĂ©dagogique accueillant vaches, cochons et chĂšvres est implantĂ©e place du Foirail. Elle est destinĂ©e aux enfants des Ă©coles maternelles et Ă©lĂ©mentaires de la ville ainsi qu’aux collĂ©giens et lycĂ©ens et comprend des parcours pĂ©dagogiques organisĂ©s avec des professionnels tout au long de l’annĂ©e

ParallĂšlement Ă  la dĂ©marche d’Agenda 21, un Conseil du dĂ©veloppement durable et solidaire a Ă©tĂ© crĂ©Ă©. Il regroupe des habitants de la ville, des Ă©lus, des reprĂ©sentants du monde institutionnel et associatif. Les deux principales missions de ce conseil sont d’Ă©valuer les actions de l’Agenda 21 et de proposer de nouvelles initiatives relatives au dĂ©veloppement durable Ă  Ermont.

De 1996 Ă  2003, les jeunes ĂągĂ©s de 9 Ă  15 ans ont eu des reprĂ©sentants au sein du conseil municipal des jeunes. Depuis 2003, le conseil est Ă©largi aux 9-18 ans, qui sont dĂ©sormais reprĂ©sentĂ©s par les Ă©lus du Conseil municipal d’enfants et de jeunes (CMEJ), qui a Ă©tĂ© renouvelĂ© en octobre 2017.

Le CMEJ est consultĂ© sur des projets de la commune les concernant et la dĂ©cision de leur mise en Ɠuvre leur revient. L’un des objectifs de ce conseil reprĂ©sentatif est de permettre aux jeunes Ă©lus d’acquĂ©rir le sens de la citoyennetĂ©, des responsabilitĂ©s et le respect des autres. On peut noter que le premier conseil municipal des enfants refusa l’implantation Ă  Ermont d’un Mc Donald’s.

Avec un taux de taxe d’habitation de 15,42 % en 2016, la pression fiscale pour les particuliers Ă  Ermont est dans la moyenne du dĂ©partement. Le taux de la taxe sur le foncier bĂąti est Ă©tabli en 2016 Ă  18,04 % et celui du foncier non bĂąti Ă  82,41 %.

À titre de comparaison, le taux de la taxe d’habitation est de 14,94 % Ă  Eaubonne en 2015 et de 17,25 % Ă  Franconville en 2016.

Ermont a signé des serments de jumelage avec:

L’Ă©volution du nombre d’habitants est connue Ă  travers les recensements de la population effectuĂ©s dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations lĂ©gales des communes sont publiĂ©es annuellement par l’Insee. Le recensement repose dĂ©sormais sur une collecte d’information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d’une pĂ©riode de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque annĂ©e Ă  la suite d’une enquĂȘte par sondage auprĂšs d’un Ă©chantillon d’adresses reprĂ©sentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement rĂ©el tous les cinq ans,

En 2019, la commune comptait 28 939 habitants, en augmentation de 3,28 % par rapport Ă  2013 (Val-d’Oise : +4,6 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

La ville relĂšve de l’acadĂ©mie de Versailles et fait partie du bassin d’Ă©ducation et de formation d’Enghien-les-Bains.

Les Ă©coles de la commune sont gĂ©rĂ©es par l’inspection gĂ©nĂ©rale de l’inspection dĂ©partementale de l’Éducation nationale d’Ermont (1, rue de l’Est).

En 2020, sept écoles maternelles, six écoles primaires, deux collÚges et trois lycées dont deux professionnels. La commune accueille également un centre de formation des apprentis.

Le groupe scolaire Louis Pergaud, qui comprenait une Ă©cole maternelle et une Ă©cole primaire, a Ă©tĂ© fermĂ©e sur dĂ©cision de la mairie Ă  la rentrĂ©e 2010, principalement motivĂ©e par les Ă©conomies consĂ©quentes ainsi effectuĂ©es. Cette fermeture a Ă©tĂ© fortement contestĂ©e par une partie des habitants, entraĂźnant des manifestations, l’ouverture d’un blogue dĂ©diĂ© et d’une pĂ©tition[61].

La ville organise des accueils pĂ©ri-scolaires, dont les modalitĂ©s d’accĂšs ont Ă©tĂ© rigidifiĂ©es en 2017.

À la fin de 2015, la municipalitĂ© annonce que le thĂ©Ăątre de l’Aventure, situĂ© dans le quartier du Gros Noyer, va fermer en juin 2016, son coĂ»t Ă©tant trop Ă©levĂ© pour les finances de la ville selon le maire. Une pĂ©tition contre la fermeture de ce thĂ©Ăątre recueille plus de 3600 signatures au printemps 2016[64]. Une manifestation rĂ©unit 300 personnes le 21 mai 2016 contre la fermeture du thĂ©Ăątre.

Le nouveau conservatoire Jacques Juteau consacrĂ© Ă  la musique, Ă  la danse et au thĂ©Ăątre, destinĂ© Ă  accueillir 650 Ă©lĂšves est mis en service en 2020 dans le quartier du Foirail, pour un coĂ»t estimĂ© Ă  6,2 M€. Il contient un auditorium de 150 places,.

La fĂȘte des Vendanges, cĂ©lĂ©brĂ©e dĂ©but Septembre, rappelle l’orientation viticole passĂ©e de la ville et de ses alentours.

En janvier 2012, Ermont s’est engagĂ©e, en partenariat avec l’Agence rĂ©gionale de santĂ© (ARS), dans un Contrat local de santĂ© (CLS). L’objectif est de rĂ©pondre Ă  plusieurs problĂ©matiques essentielles du territoire :

Le 9 mars 2009, la Ville a signĂ© la Charte Ville-Handicap avec de nombreuses associations Ɠuvrant pour les personnes atteintes de handicaps.

La clinique Claude-Bernard d’Ermont, situĂ©e au 9, avenue Louis-Armand, accueille depuis l’automne 2017 le centre d’assistance mĂ©dicale Ă  la procrĂ©ation (AMP) du Val-d’Oise de la clinique du Parisis de Cormeilles,.

Ermont bĂ©nĂ©ficie de nombreuses structures sportives : complexes sportifs Gaston Rebuffat, Auguste Renoir, Raoul Dautry, Antoine de Saint-ExupĂ©ry, Marcellin Berthelot avec la piscine municipale et les tennis, sa maison des Associations, gymnases GuĂ©rin Drouet, Victor Hugo, Édouard Branly, Louis Pasteur, Van Gogh, terrain d’Aventure Gaston Rebuffat, terrains multisports, rollers parks, parc de loisirs de Cernay et une piscine intercommunale.

Le stade Raoul Dautry, stade olympique en 1924, est en 2013 dans un mauvais état, plusieurs bùtiments sont en effet désaffectés.

Ermont possĂšde un club de football, l’AS Ermont qui Ă©volue actuellement en rĂ©gional 3 d’üle de France (R3)

L’association des clubs de tennis-Ermont (ACTE), son club historique a inaugurĂ© au printemps 2019 deux terrains de padel, les premiers du dĂ©partement, qui s’ajoutent aux cours de tennis, dont certains en terre battue, dont elle dispose.

En 2008, Hugues Portelli, crĂ©e une polĂ©mique en qualifiant la distribution de repas par Les Restos du cƓur d’assistanat. Il a interdit les maraudes des Restos du CƓur Ă  Ermont malgrĂ© les protestations de la Ligue des Droits de l’Homme[75].

Dans le courrier adressĂ© Ă  la ligue des Droits de l’Homme, Hugues Portelli explique que “Les distributions alimentaires en faveur des Ermontois sont assurĂ©es trois fois par semaine par l’Épicerie Sociale que la municipalitĂ© a contribuĂ© Ă  crĂ©er en 2000“, une structure dont “l’appui logistique et une grande partie du financement” sont assurĂ©s par la municipalitĂ©. il rappelle par ailleurs que les Restos restent ” toujours destinataires de la subvention que la commune d’Ermont leur alloue annuellement” malgrĂ© l’arrĂȘt des maraudes.

Ermont dispose par ailleurs d’une Ă©picerie sociale ouverte depuis dĂ©cembre 2020. Cette structure permet Ă  des personnes en difficultĂ© de se procurer des produits alimentaires et d’hygiĂšne Ă  moindre coĂ»t. L’Ă©picerie sociale est le rĂ©sultat d’un partenariat entre associations caritatives et institutions locales d’Ermont, de Saint-Prix et du Val-d’Oise.[76]

La commune ouvre en 2017 une maison de services au public (MSAP) en Gare d’Ermont – Eaubonne, destinĂ©e Ă  rassembler en un mĂȘme lieu les services de la CAF, de la CPAM, d’une partie de l’état civil, de La Poste, de PĂŽle emploi, et la billetterie grandes lignes de la SNCF. Elle est animĂ©e par six fonctionnaires municipaux.

La ville a ouvert en 2018 une agence postale au centre socioculturel du quartier des ChĂȘnes, en compensation de la fermeture d’un bureau de poste,.

Les différents cultes à Ermont sont organisés de la maniÚre suivante :

En 2015, le revenu moyen par mĂ©nage Ă©tait de 33 530 €, ce qui plaçait Ermont au 5 274 rang parmi les 36 717 communes en mĂ©tropole[87].

En 2016, le taux de chĂŽmage pour la commune s’Ă©lĂšve Ă  11,1 %, un chiffre supĂ©rieur Ă  la moyenne nationale (10,2 % au premier trimestre 2016)[89].

Le marchĂ© du travail est l’un des plus importants du Val d’Oise grĂące Ă  un commerce de proximitĂ© dense, diversifiĂ© et performant, et un tissu d’entreprises artisanales.

La commune d’Ermont possĂšde un seul monument historique sur son territoire. Il s’agit du Club des EspĂ©rances, 3 avenue de l’Europe (inscrit monument historique en 2008) : Ses deux bĂątiments ont Ă©tĂ© conçus par l’architecte de renom Jean ProuvĂ©, mais l’intĂ©rĂȘt historique du club vient aussi de son histoire particuliĂšre. Sa construction est due au concours des Mille Clubs, un dispositif lancĂ© par le ministĂšre de la Jeunesse et des Sports pour financer de nouveaux lieux bĂątis et dĂ©corĂ©s par les jeunes eux-mĂȘmes. Quand la municipalitĂ© veut sacrifier les pavillons Ă  un projet immobilier, elle provoque un tollĂ© parmi les architectes français, aboutissant Ă  une inscription aux monuments historiques Ă  la derniĂšre minute[91].

On peut également signaler :

Avis Clients

Ce que nos clients disent de nous

Notre entreprise en chiffre

Quelques chiffres sur Richard Couverture

Richard Couverture vous propose de multiples services dans le Val d’Oise (95). DĂ©couvrez ici quelques chiffres Ă  propos de notre entreprise.

+ 0
Ans d'expériences
+ 0
Projets Réalisés
+ 0
Toitures Réalisées en 2023
+ 0
Entreprises Partenaires
Qui sommes nous ?

Un peu plus sur notre entreprise

Une question ? Un besoin ?

On vous rappelle

Inscrivez votre numéro de téléphone ci-dessous et on vous rappellera rapidement.

entretenez votre toit en tuile